Française, où es-tu ? L’archétype de la femme française comme source d’inspiration

Brigitte Bardot & Alain Delon

En dépit de ce que l’on pour­rait croire à cause de la sit­u­a­tion actuelle de notre pays et de l’in­vo­lu­tion des men­tal­ités, l’arché­type de la Française con­tin­ue d’ex­is­ter et d’al­i­menter l’imag­i­naire col­lec­tif, envers et con­tre tout. Para­doxale­ment, c’est surtout à l’étranger que cet arché­type demeure vivace dans les esprits. Et si le fond du malaise français ne résidait pas dans notre inca­pac­ité à aimer la Française ?

La France a tou­jours été femme : coquette, épargnante, légère, friv­o­le ; jolie et fort intel­li­gente comme sont les femmes un peu homme. Etre le cen­tre du monde lui plait et lui con­vient. C’est un rôle qu’elle tient à mer­veille

Mau­rice Sachs, Le Sab­bat (1946)

Par déf­i­ni­tion, un arché­type n’ex­iste pas dans la réal­ité, toute­fois, en tant que sym­bole d’un Idéal, il s’avère néces­saire comme source d’in­spi­ra­tion, d’au­tant plus dans un con­texte hos­tile, sans repères et aux valeurs inver­sées, comme aujour­d’hui.

Nul besoin de recenser les clichés ou fan­tasmes qui l’en­tourent, c’est bel et bien au fond de nous, femmes français­es d’au­jour­d’hui et fières de l’être, qu’il faut aller puis­er et réveiller ce qui a été enfoui, ban­ni, endor­mi.

Il y a quelques années, nous fai­sions rou­gir les autres, et aujour­d’hui c’est nous qui rougis­sons, presque par honte ou par pudeur mal placée d’af­firmer ce que nous sommes, d’être ce que nous sommes.

Arletty, la gouaille française en personne
Arlet­ty, la gouaille française en per­son­ne

Il n’y a pas d’ar­ro­gance là-dessous, toute­fois force est de con­stater qu’Ar­let­ty et Bar­dot se sont faites détrôn­er par Miley Cyrus et Kim Kar­dashi­an. Au sec­ours. Pour­tant, ce ne sont en rien des adver­saires cori­aces. A croire qu’en plus de notre iden­tité pro­fonde, on nous a aus­si pris notre énergie et notre envie de lut­ter.

Kim Kardashian & Miley Cyrus
Kim Kar­dashi­an & Miley Cyrus

Alors où est passée cette Française aimée, enviée, admirée, tant par les autres femmes du monde que par les hommes ? Qu’est-il arrivé à ce sym­bole de l’élé­gance, du raf­fine­ment ? Où sont passés son assur­ance, sa tenue, son goût pour le Beau, pour l’Har­monie, ses caprices, sa légèreté, son côté inac­ces­si­ble ?

Le fémin­isme a‑t-il eu rai­son des hommes, mais aus­si de nous ?

La fémin­i­sa­tion a‑t-elle détru­it la féminité française ?

Aux Etats-Unis, le charme pétil­lant et le jeu de jambes red­outable de Bérénice Béjo a pour­tant ravi les foules.

Bérénice Béjo et Jean Dujardin dans The Artist (2011)
Bérénice Béjo et Jean Dujardin dans The Artist (2011)

Depuis Amélie Poulain, Audrey Tautou incar­ne dans le monde entier le chic à la française.

Audrey Tautou, ambassadrice de Chanel
Audrey Tautou, ambas­sadrice de Chanel

Et que dire de Mar­i­on Cotil­lard, ambas­sadrice de la femme française depuis son inter­pré­ta­tion très remar­quée d’Edith Piaf dans La Môme ?

Marion Cotillard, la femme qui fit tourner la tête de Brad Pitt
Mar­i­on Cotil­lard, la femme qui fit tourn­er la tête de Brad Pitt

“Je suis Française et j’en suis fière” pour­rait être un slo­gan, toute­fois, c’est au delà de toute reven­di­ca­tion naïve ou creuse qu’il faut se plac­er. Nous devons nous inscrire dans le temps long, tra­vailler sur le fond des choses, qui seul est solide, pérenne et trans­mis­si­ble.

La Française ne hurle pas à tout va, ne man­i­feste pas sa sin­gu­lar­ité les seins nus, ne s’abaisse pas à la vul­gar­ité ou la fourberie pour défendre sa cause.

Anne de Bretagne et Aliénor d'Aquitaine
Anne de Bre­tagne et Aliénor d’Aquitaine

Non, la Française est sub­tile, intel­li­gente, sen­si­ble, intu­itive, per­spi­cace, lucide, elle œuvre dis­crète­ment, sûre­ment et sere­ine­ment dans la durée. Dans la sphère privée comme dans l’e­space pub­lic.

C’est une femme forte, c’est une femme entière, qui se réveille et passe à l’ac­tion quand elle se sent men­acée à l’in­star des Aliénor d’Aquitaine, Jeanne d’Arc, Anne de Bre­tagne, Louise Labé, Simone Weil, Brigitte Bar­dot et tant d’autres dans tous les domaines et depuis des siè­cles, qui l’ont façon­née et dont elle est l’héri­tière.

A nous de nous en ren­dre digne car nous sommes respon­s­ables de Demain.

Anne-Sophie La Gaufrette

Autre article de Anne Sophie La Gauffrette

Les 6 bonnes raisons de revoir les classiques du cinéma

Quand on redé­cou­vre des clas­siques du ciné­ma, on se demande presque com­ment...
En savoir plus