“Ils ont tué ma fille au Bataclan, et cette voilée ose pleurnicher !”, par Patrick Jardin, père de Nathalie

Patrick Jardin et sa fille Nathalie

Patrick Jardin, qui a per­du sa fille Nathalie lors de l’at­ten­tat musul­man du Bat­a­clan du 13 novem­bre 2015, est écœuré par les sou­tiens poli­tiques, asso­ci­at­ifs et médi­a­tiques reçus par Fati­ma E., la mère voilée présen­tée comme une mar­tyre. Il est scan­dal­isé par le numéro de pleur­niche des mil­i­tants du voile et par la men­ace de régres­sion des lib­ertés des femmes en France. Il a pub­lié une tri­bune sur Riposte Laïque, que nous repro­duisons ici. 

Je n’en crois pas mes yeux ni mes oreilles. Une voilée par­tie assis­ter à une séance plénière du con­seil général de Bour­gogne-Franche-Comté en com­pag­nie de son reje­ton a été inter­pel­lée avec juste rai­son par le con­seiller Julien Odoul en rai­son de sa tenue ves­ti­men­taire com­plète­ment inadap­tée dans l’enceinte même du con­seil région­al ! Moi qui croy­ais que cette hon­or­able insti­tu­tion était laïque et que tout atteinte à la laïc­ité y était défendue ! Eh bien j’en suis pour mes frais, comme l’a rap­pelé la prési­dente Dufay.

Pire, cette même prési­dente a eu le culot d’affirmer que la posi­tion de cet élu est une insulte à sa vénérable insti­tu­tion et aux valeurs de la République française. EH BIEN MOI JE PENSE EXACTEMENT L’INVERSE, car cette femme voilée savait très bien ce qu’elle fai­sait et elle est venue avec son déguise­ment moyenâgeux pour provo­quer. La prési­dente Dufay fait honte à la France en réagis­sant de la sorte et en se couchant, comme mal­heureuse­ment trop de nos com­pa­tri­otes, devant le voile et les babouch­es. Moi je dis STOP ! Y EN A MARRE de toutes ces provo­ca­tions ! Ici nous sommes en France et en France, les femmes ont le droit de se promen­er en mini-jupes et tête nue. Et si cela ne plaît pas à toutes ces voilées, il y a dans le monde 58 pays musul­mans vivant sous la charia. Elles y seront sûre­ment, je n’en doute pas, très heureuses. Qu’elles n’hésitent pas à quit­ter la France pour y aller, et dans sa grande générosité, la France leur don­nera encore 2 500 EUROS !

Quand je lis dans la presse que cette femme et son enfant ont été choqués par les pro­pos de Julien Odoul… C’EST MOI QUI SUIS CHOQUÉ ! QUE DEVRIONS-NOUS DIRE, MOI ET MON FILS, DE L’ASSASSINAT de Nathalie au Bat­a­clan par ses con­génères ? Elle a le culot de dépos­er en plus une plainte. Mais jusqu’où auront-ils tous les culots ? Elle vient habil­lée comme au Moyen Âge per­turber une séance dans une insti­tu­tion répub­li­caine et elle a encore le culot de porter plainte ? Et le pire c’est qu’elle a pra­tique­ment le sou­tien de tous les mer­dias ! Pire, à Besançon, une poignée de col­la­bos gau­chos ont organ­isé une man­i­fes­ta­tion de sou­tien à cette voilée et une liste de 90 bobos, nan­tis pour la plu­part, ne vivant même pas en France, a écrit à Macron pour deman­der que Odoul soit puni ! Même le RN, par sa prési­dente Marine Le Pen, désavoue un de ses élus ! On marche sur la tête ! Je serais curieux de voir com­ment cela se passerait en Algérie, où ils vien­nent de fer­mer la plus grande église du pays, eux qui récla­ment en France l’ouverture de mosquées, que l’État français, dans sa grande soumis­sion et com­pro­mis­sion, n’hésitera sûre­ment pas à leur don­ner.

FRANÇAIS, JUSQU’OÙ ACCEPTEREZ-VOUS CETTE SOUMISSION ? JUSQU’OÙ ACCEPTEREZ-VOUS DE VOUS LAISSER DOMINER ? QUAND RÉAGIREZ-VOUS POUR LEUR MONTRER UNE FOIS POUR TOUTES QUE CE N’EST PAS EUX MAIS À NOUS DE DIRIGER NOTRE PAYS ? SERIEZ- VOUS DEVENUS DES LARVES ? EN TOUS CAS, QUOI QU’IL PUISSE M’EN COÛTER, MOI JE SOUTIENS À FOND JULIEN ODOUL QUE JE NE CONNAIS PAS PAR AILLEURS.

Autre sujet, enfin si l’on peut dire. J’ai lu dans la presse que Camaïeu avait été con­damné par le tri­bunal pour avoir licen­cié une femme voilée ! La jus­tice – comme la presse – est un repère de gau­cho-col­la­bos donc ce n’est pas sur­prenant ; ce qui l’est plus, c’est que désor­mais, en France, nous ne pou­vons même plus décider des per­son­nes que nous voulons ou pas embauch­er. Et c’est la jus­tice qui décide qui l’employeur doit employ­er. Dom­mage qu’ils ne déci­dent pas qui va pay­er les charges sociales.

Par­fois je me demande si mon com­bat con­tre l’islamisation sert à quelque chose ; par­fois je me dis après tout, ces Français sont bien trop CONS ; après tout, qu’ils se lais­sent sub­merg­er par les musul­mans et ils n’auront que ce qu’ils méri­tent : LA CHARIA. Mais je suis rat­trapé bien évidem­ment par l’image de ma fille sur la table de l’institut médi­co-légal où je suis allé la recon­naître, de mon fils et de mes petits-enfants, et par tous ces morts pour la France qui se sont bat­tus pour notre lib­erté.

Et je me dis qu’il n’est pas pos­si­ble que tout ce qu’ils ont fait pour la France soit réduit à néant et que je laisse tomber.

Patrick Jardin

Source : Riposte Laïque