Puritanisme : la mairie de Paris veut censurer une pub Aubade montrant un corps féminin

La mairie de Paris veut interdire une affiche de la marque de lingerie Aubade au motif que montrer une paire de fesses féminines serait “sexiste”. Une fois de plus, le féminisme est instrumentalisé à des fins puritaines. Dans un nombre croissant de quartiers parisiens, il devient difficile pour les femmes de montrer leur corps sans risquer l’agression ou le harcèlement de la part d’hommes musulmans qui estiment qu’une femme court-vêtue “ne se respecte pas”.

En assimilant la vision des formes féminines à une menace, la mairie de Paris valide une partie des schémas mentaux des harceleurs de rue.

Il est préoccupant qu’en 2018, des responsables politiques prétendument féministes soient choqués qu’une marque de lingerie montre des fesses pour vendre une culotte.

Hélène Bidard, militante communiste et adjointe au maire chargée de l’égalité femmes-hommes, a réclamé le “retrait immédiat” de l’affiche.

Hélène Bidard a annoncé que “des associations ont saisi la haute autorité sur les publicités pour se plaindre du sexisme de cette publicité“.

La mairie de Paris a un problème avec les corps féminins dénudés mais n’a en revanche aucun problème avec le voile islamique. En septembre dernier, une affiche éditée par la municipalité mettait à l’honneur Attika Trabelsi, qui milite pour la promotion du voile islamique au sein de l’association subventionnée Lallab.

De nombreuses femmes, y compris féministes, ont exprimé leur vif désaccord :

Autre article de Solveig Mineo En savoir plus