Maria, 19 ans, violée et tuée par un réfugié afghan de 17 ans

A Fri­bourg (Alle­magne), la police a arrêté un réfugié de 17 ans venant d’Afghanistan dans l’affaire de meurtre de Maria Laden­burg­er, étu­di­ante de 19 ans, fille d’un haut fonc­tion­naire européen. Il est sus­pec­té d’avoir vio­lé et assas­s­iné l’étudiante au début du mois de novem­bre, ont annon­cé la police et le pro­cureur same­di.

Le corps de Maria avait été retrou­vé le 16 octo­bre der­rière le Stade de Fri­bourg. L’étudiante en médecine reve­nait à vélo d’une fête étu­di­ante, lorsqu’elle a été vio­lée et tuée sur les bor­ds de la Dreisam.

Sur le corps de la vic­time, la police a trou­vé de nom­breuses traces d’ADN mâle et des cheveux appar­tenant à un homme. C’est ensuite que des caméras de sur­veil­lance placées non loin de la scène du meurtre ont per­mis aux autorités de con­fon­dre le vio­leur et de l’arrêter.

Arrivé en Alle­magne en tant que réfugié non accom­pa­g­né en 2015, l’as­sas­sin pré­sumé est un jeune homme d’orgine afghane, a déclaré le pro­cureur Dieter Inhofer. A Fri­bourg, il vivait dans une famille d’ac­cueil. Jusqu’à présent, il n’était pas con­nu des ser­vices de police.

Sur les réseaux soci­aux et les médias indépen­dants alle­mands, on avance de nou­veaux élé­ments au sujet de la jeune femme et de sa famille. Ces infor­ma­tions restent à con­firmer.

D’après PI News, Maria aurait été bénév­ole pour les réfugiés de Fri­bourg.

maria-benevole

maria-benevole2maria-benevole-3

Selon Blast­ing News, les par­ents de la jeune femme assas­s­inée auraient réal­isé une col­lecte lors des funérailles au prof­it d’une asso­ci­a­tion de défense des réfugiés. “Au lieu des tra­di­tion­nelles fleurs, écrit la famille sur le faire-part, nous vous invi­tons à faire un don pour les œuvres human­i­taires de l’église catholique au Bangladesh (compte : com­mu­nauté catholique Sainte Croix Champs de Bouleaux, IBAN xxxxxxxxxxx mot clé : compte spé­cial Bangladesh Maria) ou pour l’ini­tia­tive étu­di­ante Weit­blick Freiburg eV, IBAN xxxxxxxxxxx”.

maria-faire-part

 

Autre article de Solveig Mineo

Libérés de leur garde à vue pour viol collectif à Bilbao, des Algériens fanfaronnent tout sourire devant les caméras

Les images de trois Algériens fan­faron­nant après leur libéra­tion de garde à...
En savoir plus