Les agressions de femmes ont augmenté de 52% en 2 ans mais le sentiment d’insécurité stagne

Entre 2013 et 2015, le taux de femmes agressées en Île-de-France a augmenté de 52%. Pourtant, le « sentiment d’insécurité » des femmes n’a augmenté que de 0,16% sur cette période. C’est ce que révèle l’enquête «victimation et sentiment d’insécurité en Île-de-France» menée par l‘Institut d’Aménagement et d’Urbanisme début 2015 auprès d’environ 10 500 Franciliens âgés de 15 ans et plus. Et si nous étions en train de nous habituer à la violence quotidienne ?

D’après cette enquête, la proportion de femmes déclarant avoir subi en Île-de-France une « agression tout venant » dans les 3 dernières années est passée de 5,4% en 2013 à 8,2% en 2015, soit une hausse de 52% en deux ans. Dans le même intervalle de temps, le taux de femmes se considérant « en insécurité » n’a que légèrement augmenté, passant de 68,9% à 69,7%. La moitié des femmes interrogées déclarent avoir peur dans les transports, contre 30% des hommes.

Loin du cliché de l’insécurité artificiellement entretenue par « les médias » et « les politiques », ces chiffres nous invitent à penser que les femmes ont tendance à s’habituer à l’insécurité. Plus elles la subissent au quotidien, plus leur tolérance s’accroît et elles auront tendance à minimiser l’insécurité. Cette corrélation se retrouve également chez les hommes dans cette enquête, puisque le taux d’agressions a augmenté de 25% et que leur sentiment d’insécurité a légèrement reculé.

Le rapport de l’IAU est disponible ici .