Culture féminicide : Xavier Dupont de Ligonnès aurait assassiné sa femme et ses enfants “par amour”, déclare Dominique Rizet, qui ressent “presque de la compassion pour lui”

Connaissez-vous le terme “culture féminicide” ? Il désigne l’ensemble des comportements, croyances, valeurs, normes et attitudes partagés au sein d’une société donnée qui minimiseraient, normaliseraient voire encourageraient les féminicides. En France, la culture féminicide se manifeste dans les médias par une forme de glamourisation des assassinats de femmes, présentés comme l’expression d’un amour flamboyant, plutôt que comme celle d’une possessivité pathologique ou d’une misogynie criminelle.

Le 16 avril 2021, dans l’émission CàVous (France 5), le journaliste Dominique Rizet déclare à propos de Xaxier Dupont de Ligonnès, soupçonné d’avoir assassiné son épouse et ses enfants : « Comme Jean-Claude Romand, il tue ses enfants par amour (…) pour qu’ils ne sachent pas qui a été leur père qui a échoué dans tout ce qu’il a fait. » “On sent la descente aux enfers. Il est là avec ses enfants, il est le seul à connaître sa situation financière, il a pris 12 000 euros sur le compte de ses parents, il a emprunté 50 000 euros à sa maîtresse à qui il ne rendra jamais rien puis il le lui dit, il est le seul à connaître l’ensemble de sa situation financière. Ses parents savent qu’il leur a pris un peu d’argent, sa copine, il ne peut plus payer son loyer depuis 4 mois… c’est tellement bien raconté que… on a presque de la compassion pour lui, pour cet homme, quand on le sent descendre, glisser, et, je vais dire un truc qui va être peut-être… j’ai l’impression que, comme Jean-Claude Romand, il tue ses enfants par amour, et il tue sa famille par amour. Il ne veut pas qu’on sache que Xavier Dupont de Ligonnès qui est… il ne veut pas que ses enfants sachent qui était leur père, qui a échoué dans tout ce qu’il a fait, il y a ce carton de cartes de visite que tu montres dans le documentaire, c’est pathétique quoi, il a des cartes de visite de plein de sociétés, il a gardé des petites boîtes de cartes de visite de tout ce qui a échoué, tous ses échecs sont dans un carton et il ne veut pas que sa famille sache, donc je ne dirais pas de l’orgueil, je dirais que peut-être comme il ne veut pas les faire souffrir de ce que va provoquer cette chute, et il fait ça… c’est tragique, c’est terrible mais, les ressorts dans sa tête sont importants.”

L’animatrice de l’émission, Anne-Elizabeth Lemoine, tente de rattraper la situation et suggère à Dominique Rizet de parler de “mégalogamie” ou d'”orgueil” plutôt que d’amour, mais celui-ci rejette les mots proposés et insiste qu’il s’agirait d’amour authentique à ses yeux.

En 2019 en France, 149 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint. Le collectif féministe Féminicides par Compagnons ou Ex effectue un décompte annuel des victimes de féminicides et centralise l’information concernant les mobilisations contre les féminicides. Ces informations sont consultables sous forme de carte (lien de la carte). Sur le Tumblr Les Mots Tuent, Sophie Gourion, journaliste et féministe, épingle les articles de presse minimisant les violences contre les femmes, voire exprimant une forme de complaisance. 

Voir aussi : Wiki Féminisme Occidentalisme

Commentaires

  1. Incroyable… il faut vraiment écouter l’extrait en entier pour bien cerner la dinguerie de son intervention. Comme d’habitude, c’est une femme sur le plateau qui essaye de le pousser à se rattraper, mais lui part complètement en live comme n’importe quel véritable asilien d’internet. Fascinant et glauque de voir ça sur un plateau.

  2. En plus, il ressemble à Matzneff :joy: :joy: :joy:

  3. A se demander jusqu’où ce genre de personne irait si la présentatrice jouait les yes men au lieu de tenter de le recadrer.

Poursuivre la discussion sur forum.albanova.org