La rectrice d’académie Charline Avenel interrompt une visite officielle pour exprimer son refus du voile islamique à l’école

Jeudi matin, lors de la visite d’une école publique, la rectrice de l’académie de Versailles a tourné les talons pour marquer son opposition à la présence de mères en voile islamique dans l’enceinte de l’établissement. La rectrice Charline Avenel était en visite à l’école Charles de Gaulle de Clamart (Hauts-de-Seine) dans le cadre d’ateliers consacrés à la prévention du harcèlement scolaire.

Le Parisien relate la scène : ” Une fois franchie la porte de l’école, premier malaise dans la délégation : une mère voilée accompagne plusieurs élèves dans une activité. Les officiels passent leur chemin et poursuivent dans la cour. Où deux autres mères voilées, venues participer aux ateliers de coéducation, sont également présentes.

Le conciliabule est rapide : ces mères voilées ne devraient pas être là, il y a eu une erreur de la directrice. Tant pis pour les ateliers, la délégation s’en va. « La règle est claire, nous sommes sur le temps scolaires, à l’intérieur de l’école, les signes religieux ne sont pas admis », justifie Charline Avenel, rectrice de l’académie de Versailles.

« Je comprends que ce n’est pas facile pour la directrice de définir les situations, poursuit la rectrice. Mais il existe une plateforme laïcité au niveau national et au niveau académique pour accompagner les enseignants et les directeurs d’école. On ne peut pas être résignés. Ce cas sera analysé… »