Bar Refaeli traitée de raciste islamophobe pour avoir tourné une pub assimilant le niqab à une privation de liberté

bar rafaeli niqab islamophobie racisme
Bar Refaeli est accusée d'islamophobie et de racisme pour avoir tourné une pub dans laquelle elle présente le niqab (voile intégral) comme contraire à la liberté des femmes.

La top model israélienne Bar Refaeli est accusée de racisme et d’islamophobie. On lui reproche d’avoir tourné une publicité assimilant le voile intégral (niqab) à l’oppression des femmes.

Dans la publicité d’origine de la marque Hoodies, mise en ligne le 29 octobre, on voit Bar Refaeli retirer son niqab noir en hommage aux femmes iraniennes en lutte contre l’obligation de se voiler. Puis, elle agite ses cheveux blonds en dansant. Le slogan : “Freedom is basics”. La référence au mouvement antivoile iranien “My stealthy freedom” est claire. Au début de la publicité s’affiche la phrase “L’Iran est là ?” en hébreu.

Bar Refaeli traitée de “pute raciste” pour avoir insinué que le niqab n’est pas un symbole de liberté

Présenter le niqab comme une privation de liberté : beaucoup y ont vu une provocation islamophobe. Des centaines d’internautes musulmans ont réagi en traitant le mannequin de “raciste”, de “pute”, d'”ignorante” et d’“islamophobe”. Une rapide recherche sur Twitter permet de voir que parmi ces défenseurs du niqab, la plupart se présentent comme simplement musulmans et non salafistes.

La presse web de gauche relaye les accusations de racisme et passe sous silence les messages de haine

Plusieurs médias branchés de gauche pro-islam ont ensuite relayé les accusations de racisme : Mic, Buzzfeed et la chaîne qatarie AJ+, dans sa version francophone et anglophone.

Ces médias ne font aucune mention des flots de messages de haine adressés au mannequin : “espèce de pute stupide”, “pute blanche”, “merde insensible”, “salope”.

 

Bar refaeli insultes niqab hijab voile
Capture d’écran de quelques unes des insultes adressées à Bar Refaeli pour avoir implicitement critiqué le niqab

La marque Hoodies s’est pliée aux exigences de ses accusateurs : elle a retiré la publicité de son compte instagram et l’a remplacée par une publicité dénuée de référence à l’Iran, mettant en valeur une sportive en hijab.

Autre article de Solveig Mineo

Belgique : lors d’un débat télévisé, un élu islamiste refuse de regarder les femmes présentes et de leur serrer la main

Redouane Ahrouch, élu local belge islamiste, fondateur du parti ISLAM et candidat...
En savoir plus