Conseils de maquillage pour femmes battues sur la TV publique marocaine

« Le vert est util­isé à l’aide d’un pinceau pour cam­ou­fler la par­tie rougeâtre ». Pour recou­vrir l’œil au beurre noir, il con­vient d’employer « un cor­recteur orange puis jaune, puis un fond de teint ». Sur la chaîne publique maro­caine 2M, une maquilleuse tirée à qua­tre épin­gles mon­tre aux femmes battues com­ment maquiller leurs ecchymoses.

« Pensez bien à fix­er votre maquil­lage avec de la poudre libre, pour­suit-elle, surtout si vous tra­vaillez dehors, pour éviter que vos mar­ques ne rede­vi­en­nent vis­i­bles ». Et la présen­ta­trice de con­clure : « Nous espérons que ces astuces beauté vous aideront à pour­suiv­re votre vie quotidienne ».

Dif­fusée le 23 novem­bre sur la mati­nale Sabahiy­ate, cette séquence a scan­dal­isé de nom­breux inter­nautes. Fâcheux tem­po pour la chaîne maro­caine, puisque le 25 novem­bre avait lieu la Journée inter­na­tionale de la lutte con­tre les vio­lences faites aux femmes.

Il y a quelques mois, l’ONG Human Right Watch dénonçait l’ab­sence de lutte con­tre les vio­lences con­ju­gales au Maroc et la sit­u­a­tion dra­ma­tique de nom­breuses femmes dans ce pays. 55% des femmes maro­caines sont vic­times de vio­lences con­ju­gales. A cause du flou juridique autour des vio­lences con­ju­gales au Maroc et d’un manque de volon­té poli­tique, « de nom­breuses femmes et filles qui subis­sent des vio­lences domes­tiques n’obtiennent pas, l’aide dont elles ont besoin auprès des autorités marocaines ».

Face à la con­tro­verse, la chaîne a présen­té ses excus­es et retiré la vidéo de son site inter­net. La polémique autour de la com­plai­sance des poli­tiques et médias maro­cains envers les maris vio­lents, ne fait elle, que commencer.

 

Autre article de Solveig Mineo

Un réfugié bangladais acquitté du viol d’une lycéenne car il n’avait “pas les codes culturels”

MISE À JOUR : Ce fait-divers a pris une ampleur médi­a­tique inat­ten­due . Trois arti­cles...
En savoir plus