Danemark : Amnesty International manifeste en faveur de la burqa (ce n’est pas une blague)

Une manifestation s’est tenue le 10 août à Copenhague pour protester contre l’entrée en vigueur de l’interdiction du voile intégral au Danemark. L’événement a réuni de femmes musulmanes intégralement voilées ainsi que des militants d’extrême-gauche répondant à l’appel de l’ONG Amnesty international.

Dans un communiqué publié sur son site internet, Amnesty International qualifie l’interdiction de la burqa de “violation discriminatoire des droits des femmes”. “Si le but de la loi était de protéger les droits des femmes, alors c’est un échec lamentable. Au lieu de les protéger, la loi criminalise les choix vestimentaires des femmes – bafouant ainsi les libertés que le Danemark prétend protéger”, a déclaré le directeur des campagnes d’Amnesty International en Europe, Fotis Filippou.

L’ONG ne s’est en revanche toujours pas prononcé sur le caractère discriminatoire des menaces de châtiments divins ou terrestres adressées aux femmes non-voilées par diverses autorités musulmanes. TV5Monde rappelle que “sous certains régimes (sous les talibans en Afghanistan, le groupe Boko Haram au Nigeria, ou l’Etat islamique en Syrie et en Irak) le voile intégral est imposé et vaut la mort à celles qui s’y opposent.

Le 31 mai 2018, le Parlement danois a voté une loi sécuritaire interdisant de se masquer le visage dans l’espace public. L’entrée en vigueur a débuté le 1er août. Comme en France, la loi ne vise pas seulement le niqab et la burqa, mais aussi les masques, cagoules et fausses barbes.

Une autre manifestation en faveur de la burqa s’est également déroulée lors de la fashion week de Copenhague. Le couturier danois d’origine iranienne Reza Etamadi a mis en scène des mannequins déguisés en policiers danois offrant des fleurs à des mannequins en voile intégral.

 

 

Autre article de Bellica

En Irlande, le “oui” à la libéralisation de l’avortement obtient 69% des voix

Les Irlandais ont massivement voté en faveur de l’abrogation du huitième amendement...
En savoir plus