Des activistes #BlackLivesMatter publient des listes de “salopes” blanches refusant de s’agenouiller

Des activistes du mou­ve­ment Black Lives Mat­ter pub­lient des listes de “salopes” blanch­es refu­sant de s’age­nouiller en signe de ral­liement-soumis­sion au mou­ve­ment. Ces mil­i­tants visent en par­ti­c­uli­er les femmes sportives qui restent debout lors des séances d’age­nouille­ments col­lec­tifs organ­isés par divers­es équipes sportives pour soutenir le mou­ve­ment Black Lives Mat­ter. La liste des “Bitch­es who stood” (“salopes qui sont restées debout”, en anglais) est mise à jour au fur et à mesure du tra­vail col­lec­tif d’i­den­ti­fi­ca­tion à par­tir des pho­tos de sportives, mené par des mil­i­tants Black Lives Mat­ter. La foot­balleuse Rachel Hill, des Red Stars de Chica­go, a fait l’ob­jet d’une vague de haine suite à son refus de s’age­nouiller.

 

Ces pub­li­ca­tions de listes de “salopes qui sont restées debout”, toutes blanch­es, inter­vi­en­nent dans un con­texte de flam­bée d’in­sultes sex­istes envers les femmes blanch­es aux Etats-Unis. Sur Twit­ter, des mil­i­tants Black Lives Mat­ter dis­cu­tent entre eux pour déter­min­er quelle est la meilleure insulte à employ­er pour qual­i­fi­er les femmes blanch­es. Beau­coup esti­ment beau­coup trop molle l’in­sulte “Karen”, nom don­né par les jeunes mil­i­tants de gauche améri­cains pour désign­er les femmes blanch­es améri­caines. Cer­tains pro­posent “salope blanche” tan­dis que d’autres préfèrent “pute blanche”.

 

 

Autre article de Solveig Mineo

Allemagne : une policière de 22 ans abat le migrant érythréen qui attaquait un homme au couteau dans un train

À Flens­burg (Alle­magne), une poli­cière de 22 ans a abat­tu un migrant...
En savoir plus