Festival de Cannes : Claudia Cardinale, massacre à la retoucheuse

Amin­cie, rabotée, lis­sée … Clau­dia Car­di­nale appa­raît presque mécon­naiss­able sur la dernière affiche du fes­ti­val de Cannes. A grands ren­forts de Pho­to­shop, l’a­gence Bronx a mod­i­fié les pro­por­tions de l’ac­trice iconique et lui a apposé un fil­tre gom­mant ses (dis­crètes) rides d’ex­pres­sions. Un véri­ta­ble mas­sacre à la retoucheuse.

L’af­fiche reprend une célèbre pho­to de Clau­dia dansant sur les toits de Rome, à l’âge de 21 ans. Sub­lime, gra­cieuse, élancée, elle exprime une vital­ité toute féline. Sur la ver­sion pho­to­shopée, la chevelure est rac­cour­cie, les expres­sions lis­sées, les bras, la taille et les divins cuis­sots sont affinés, même les pieds sont altérés.

Sur les réseaux soci­aux, les inter­nautes ont ren­du jus­tice à la vraie Clau­dia.

L’in­ci­dent a cou­vert de ridicule le Fes­ti­val de Cannes mais nous offre un pré­texte par­fait pour ren­dre hom­mage au tal­ent, à la beauté et au charme sidérants de l’ac­trice sicili­enne.

Clau­dia Car­di­nale dans Le Gué­pard de Vis­con­ti (1963)

 

Clau­dia Car­di­nale sur le tour­nage de Il était une fois dans l’Ouest de Ser­gio Leone (1968)

 

Autre article de Brigade des Cœurs

L’Australie veut confisquer les passeports des pédophiles pour enrayer le tourisme sexuel

Pour lut­ter con­tre le “tourisme sex­uel”, la min­istre aus­trali­enne des affaires étrangères...
En savoir plus