Les cadeaux de Noël à n’offrir SOUS AUCUN PRETEXTE

Noël approche à grand pas, il est presque à nos portes. En bons professionnels de la technique du « je le ferai demain », nombre d’entre nous se retrouvent pris au dépourvu et sans cadeaux pour leurs proches. La tentation est alors grande de se rendre au Prisunic du coin (n’est-ce pas, Juppépé ?) et d’offrir à notre aimé le premier rouleau d’adhésif un peu fun qui nous tombe sous la main : à grandes urgences, grandes extrémités, on vous comprend.

 Voici une petite liste non exhaustive des cadeaux à ne surtout pas offrir, jamais au grand jamais. Et ce, même si nous sommes le 24 décembre à 23:59 et que c’est le dernier objet du magasin.

 L’appareil à raclette pour UNE PERSONNE (aussi nommé« Miniclette »)

 On ne sait pas de quel cerveau malade est sor­ti cet objet, mais tous les psys du monde devraient se pencher sur son cas. Qui s’est dit un jour « Tiens, je vais me faire une petite raclette tout seul, ce soir » ? Quoi de plus triste que cet appareil minus­cule, avec sa petite bougie chauffe-plat en guise de résis­tance ? Se faire une mini-raclette tout seul, c’est un coup à se pren­dre toute la vacuité de la vie dans la tronche en un soir. Vous ne voulez pas pouss­er vos proches au sui­cide : abstenez-vous.

Mini­clette Boska : 11,90 euros

Le mug avec une culotte tachée de sang dessus

 On sait bien que cer­taines fémin­istes essaient de swag­gis­er le con­cept de men­stru­a­tion, mais un mug avec du sang de règles, c’est too much. Per­son­ne de sen­sé ne vous sera recon­nais­sant de lui don­ner l’opportunité de boire son café du matin face à un dessin pareil. Les règles, on n’est déjà pas fan, mais en plus avant 10h du matin, on pose notre veto.

Le mug règles : 17 euros sur le sites Pas­sion men­strues (ça n’est pas une blague)

Lamilly, la Barbie laide

En lan­gage poli­tique­ment cor­rect, la Bar­bie réal­iste. Com­pren­dre : une poupée per­son­nal­is­able avec des stick­ers pour lui ajouter de l’acné, des cica­tri­ces, des ver­ge­tures… et autres joyeusetés de la vie. Pas dit que votre petite nièce soit ravie, elle qui rêvait d’une Bar­bie princesse des fleurs.

Quelle tronche auriez-vous tiré à 8 ans si l’on vous avait offert ce TRUC ?

Le poster « Hillary Clinton 2016 »

De deux choses l’une : soit le des­ti­nataire de votre cadeau ne soute­nait pas la cam­pagne Clin­ton, auquel cas il n’a aucune envie de voir les yeux fous de Madame le fix­er chaque jour. Soit il en était un fer­vent sup­port­er, auquel cas la cru­elle douleur de la défaite sera ravivée jour après jour par cet objet d’espoir déçu.

Vous tenez vrai­ment à dépenser 18,85 euros pour ça ? Cliquez ici

Un pull « JPP de T »

Le pull, un clas­sique de Noël

Tra­duc­tion « J’en peux plus de toi ». Ringard pour les moins de vingt ans, pathé­tique pour ceux qui ont davan­tage, à moins de l’offrir à votre grand-père myope qui sort acheter le pain en charentais­es, ce cadeau ne fera pas d’heureux. Et même votre papi aurait préféré un pull en alpaga.

Pourquoi ?!

Si vous êtes en rade d’idées, éloignez-vous de ces objets et offrez donc une Smartbox Découverte culinaire, comme tout le monde. Non mais. Et faites leur découvrir Bellica : ils vous en seront reconnaissants, et chez nous, c’est Noël tous les jours !

Autre article de Chloé

L’oracle de 2017 : toutes les galères qui vous attendent

En ce pre­mier jour de 2017, nous nous deman­dons toutes ce que...
En savoir plus