L’humoriste Ilyes Djadel filme une femme dans le train sans son accord, la traite de raciste, la suit, la harcèle et diffuse la vidéo à ses 213 000 fans

Pour un nombre croissant de femmes françaises, ne pas répondre aux sollicitations d’un inconnu peut avoir des conséquences sérieuses : agression physique, menaces et insultes ne sont pas rares. Cette fois-ci, il s’agit de harcèlement en ligne. L’humoriste Ilyes Djadel, vexé qu’une femme dans un train ne réponde pas à son “bonjour”, s’en est pris à elle avec une insistance choquante. Il s’est mis à la filmer sans son autorisation, à l’abreuver de commentaires agressifs et à la traiter de raciste. La voyageuse, à bout, finit par descendre du train avant le départ. Ilyes Djadel se met alors à la suivre et continue à la filmer jusqu’à ce qu’elle perde ses nerfs.

Fier de son harcèlement, le jeune humoriste a posté la vidéo sur son compte Twitter suivi par 213 000 personnes sans flouter le visage de la voyageuse et accuse sa victime de racisme.

La voyageuse a visiblement eu raison de se méfier lorsqu’Ilyes Djadel lui a dit bonjour. Quel niveau de malveillance faut-il avoir pour organiser le lynchage internétique d’une femme parce qu’elle n’a pas dit bonjour à un inconnu ?

Cette affaire nous rappelle également combien les harceleurs sont prompts à se victimiser. Espérons que sa victime, visiblement épuisée, aura l’énergie de porter plainte.

Autre article de Bellica

3 légionnaires défendent une jeune fille dans le métro parisien, ils sont poursuivis par la justice

Trois légionnaires en permission sont venus en aide dimanche à une jeune...
En savoir plus