Mennel de The Voice est une militante assumée de l’islam politique. Qu’elle assume jusqu’au bout.

Men­nel, la chanteuse voilée de l’émis­sion The Voice, fait polémique. Con­traire­ment à ce qu’af­fir­ment un cer­tain nom­bre de mil­i­tants du Col­lec­tif Con­tre l’Is­lam­o­pho­bie en France (CCIF), ce n’est pas le bout de tis­su sur sa tête qui dérange. Le vrai prob­lème, c’est que Men­nel est une mil­i­tante assumée de l’is­lam poli­tique qui fait de son voile un éten­dard idéologique. Militer au sein d’une organ­i­sa­tion poli­tique implique d’as­sumer les polémiques que l’on crée.

Men­nel Ibtis­sem milite en effet très offi­cielle­ment pour une asso­ci­a­tion à visée politi­co-religieuse, Lal­lab, dédiée à la pro­mo­tion du voile islamique et à la mise en avant des femmes musul­manes en tant que musul­manes. Le 6 mai 2017, elle a co-ani­mé un un événe­ment mil­i­tant de l’as­so­ci­a­tion Lallab.

Cap­ture d’écran du compte Face­book offi­ciel de l’as­so­ci­a­tion Lallab

Sur son compte Insta­gram offi­ciel, l’artiste met claire­ment en avant sa par­tic­i­pa­tion au sein de Lallab.

Lal­lab est con­sid­éré par l’Ob­ser­va­toire de l’Is­lam poli­tique et des frères musul­mans comme un “lab­o­ra­toire du fémin­isme islamiste”. Men­nel n’est pas juste une artiste qui cou­vre ses cheveux. Elle est une mil­i­tante du voile islamique et elle est une fig­ure de proue de “Um’artiste”, “le réseau qui per­met de pro­mou­voir l’art et les artistes musulman.e.s”. C’est en tant que musul­mane mil­i­tante qu’elle accepte d’être mise en avant. Il est donc logique qu’elle soit con­sid­érée comme une mil­i­tante religieuse.

Son statut publique­ment assumé de mil­i­tante prend une col­oration préoc­cu­pante lorsqu’on apprend que Men­nel con­sid­ère l’at­ten­tat du 14 juil­let 2016 de Nice (86 morts et 458 blessés) comme un com­plot du gou­verne­ment français. Con­spir­a­cy Watch, égale­ment appelé Obser­va­toire du con­spir­a­tionnisme et des théories du com­plot, s’en est inquiété. L’As­so­ci­a­tion des vic­times de l’at­ten­tat de Nice a jugé “innac­cept­a­bles” les pro­pos de Men­nel dans un com­mu­niqué de presse et en appelle “à la respon­s­abil­ité de TF1 pour don­ner suite à ces propos”.

La chanteuse s’est défendue en invo­quant “le con­texte”, mais il est dif­fi­cile de savoir de quel con­texte elle par­le, si ce n’est la banal­ité du com­plo­tisme au sein des mil­i­tants de l’is­lam poli­tique, qui sont nom­breux à con­sid­ér­er les atten­tats comme un com­plot gou­verne­men­tal pour attis­er la haine con­tre les musulmans.

Le “fémin­isme musul­man” pour lequel milite Men­nel en prend un sacré coup lorsqu’on apprend qu’elle est fan de Tariq Ramadan, actuelle­ment en déten­tion pro­vi­soire en attente de son procès pour viol.

A lire égale­ment : l’ar­ti­cle très com­plet de Naëm Bestand­ji, Men­nel Ibtis­sem, actrice et vic­time de son fanatisme religieux 

Autre article de Rachel M

Dans sa dernière chanson le rappeur Lafouine déclare son soutien à Tariq Ramadan

Dans sa dernière chan­son, le rappeur Lafouine déclare son sou­tien à Tariq...
En savoir plus