Nancy : Osez le féminisme se mobilise avec l’islamiste Marwan Muhammad et une mosquée se réclamant des Frères Musulmans

Le 1er avril 2017 à Nancy, l’association “Osez le féminisme” participera à un forum organisé par l’AML (Association des Musulmans de Lorraine) et la mosquée Al Ihsan de Vandoeuvre-lès-Nancy, qui affiche clairement son affiliation aux Frères Musulmans. Le tout en compagnie de Marwan Muhammad, militant pro-voile assumé et président du CCIF (Collectif contre l’islamophobie en France).

Ceci n’est pas une blague de mauvais goût pour le 1er avril, mais une information sérieuse. Hélène Mathieu interviendra au nom d’Osez le féminisme dans ce “forum du vivr’ensemble” (sic) sur le féminisme. La Mosquée Al Ihsane indique clairement que “l’Association des Musulmans de Lorraine organise” cet événement.

“Forum organisé par l’Association des Musulmans de Lorraine” (Facebook)
Osez le Féminisme et le CCIF : convergence des luttes ?

Or, la mosquée Al Ihsan se revendique sans ambiguïté de l’héritage spirituel d’Hassan al Banna, le fondateur des Frères Musulmans.

Osez le Féminisme, la mosquée Al Ihsan et Hassan Al Banna sont sur un bateau…

L’événement auquel Osez le féminisme prête main forte est directement financé par la mosquée Al Ihsan, comme l’atteste la page Facebook officielle de la mosquée.

“Chaque frère et chaque soeur” de la mosquée sont mis à contribution (Facebook)

Cerise sur le gâteau : avec Osez le féminisme, parmi les têtes d’affiche, on retrouve Marwan Muhammad, président du CCIF, champion du combat pour le voile. Il y a une semaine, le même Marwan Muhammad s’affichait aux côtés de Rachid Haddach, imam salafiste vedette, qui considère par exemple que faire la fête est “haram”:

“Il en a qui font la fête jusqu’au matin. Mes frères et sœurs, ça aussi, c’est haram. Il y a des hommes et des femmes qui dansent à des fêtes de mariage, souvent pendant toute la nuit ! Ceux-là vont devoir un jour rendre des comptes.” (Le Soir)

Sur la page Facebook de la mosquée partenaire de l’événement, on montre en exemple à suivre une petite fille de 6 ans recouverte d’un voile. Osez le Féminisme considère donc comme des interlocuteurs valables pour discuter de féminisme des activiste religieux pour qui une fillette de 6 ans doit être cachée du regard concupiscent des hommes.

Osez le féminisme n’a pas souhaité nous répondre et tombe une fois de plus dans le panneau des militants pro-voile.

Autre article de Brigade des Cœurs

#Correctionnalisation à #Nice : 6 ans de prison pour 8 ans de viols incestueux sur une petite fille

Grâce à la procédure de “correctionnalisation”, Louhoudj J. est parvenu à ne prendre...
En savoir plus