Pia Clerté, championne de tir dynamique, défenseuse des armes semi-automatiques au Parlement Européen

Pia Clerté avec sa carabine semi-automatique modèle AR15, calibre .223

Pia Clerté est cham­pi­onne sué­doise d’IPSC, une dis­ci­pline de tir sportif basée sur la vitesse et le mou­ve­ment. Elle manie des armes semi-automa­tiques assez impres­sion­nantes, que la com­mis­sion européenne souhaite inter­dire au nom de la lutte anti-ter­ror­iste. Dans un français impec­ca­ble, Pia, qui a vécu 17 ans dans notre pays, a accep­té de nous par­ler de son sport et de son com­bat con­tre la poli­tique anti-armes de la Com­mis­sion Européenne. Elle dénonce une « fausse solu­tion au ter­ror­isme » et une réelle men­ace pour les lib­ertés des déten­teurs légaux d’armes à feu.

Bel­li­ca : Bon­jour Pia. En quoi con­siste ton sport, pour celles qui ne con­nais­sent pas ?

Pia Clerté : Bon­jour, mer­ci de m’offrir l’opportunité de par­ler de mon sport ! L’IPSC ou Tir Sportif de Vitesse est une dis­ci­pline qui allie vitesse et pré­ci­sion. Le com­péti­teur est libre de choisir la meilleure solu­tion pour résoudre une étape et chaque étape est con­stru­ite dif­féremm Rifle 2017. Don’t ban ent. Nous tirons sur les cibles en papi­er et en métal. Il y a 3 dis­ci­plines dans l’IPSC, Hand­gun (arme à poing : pis­to­let ou revolver), Shot­gun ou Rifle (cara­bine). Je con­cours dans les trois dis­ci­plines.

Quand et com­ment as-tu com­mencé le tir sportif et l’IPSC en par­ti­c­uli­er ?

J’ai com­mencé l’IPSC il y a 2 ans. Avant cela je n’avais jamais tenu une arme dans mes mains. C’était un coup de foudre pour ce sport fan­tas­tique. Beau­coup de com­péti­teurs d’IPSC vien­nent d’autres dis­ci­plines de tir sportif, comme le tir à la cara­bine d’air com­primé. C’est une excel­lente base pour con­tin­uer vers l’IPSC car on apprend les bases de tir, et il suf­fit de rajouter la vitesse et le mou­ve­ment. Pour ma part, j’ai dû appren­dre les deux en même temps. Pour l’IPSC, il faut tou­jours com­mencer avec le hand­gun (pis­to­let) car c’est le cours de base, ensuite après un an on peut évoluer vers la cara­bine ou/et le shot­gun.

 

Sur Twit­ter, tu t’opposes publique­ment à l’EU Gun Ban. De quoi s’agit-il ?

EU Gun Ban est le nom pour la Direc­tive Européenne des Armes à feu. Avec cette Direc­tive, la Com­mis­sion Européenne essaye d’interdire aux civils de détenir des armes semi-automa­tiques.

Une arme peut être :

  • automa­tique : on appuie sur la détente et une série de coups par­tent
  • semi-automa­tique : chaque fois qu’on appuie sur la détente un coup part, et un autre est automa­tique­ment prêt à être tiré
  • manuelle : le tireur doit faire un mou­ve­ment manuel après avoir tiré pour aller chercher un nou­veau coup

Je proteste con­tre l’EU Gun Ban, car la Com­mis­sion, pour faire pass­er ce dossier, fait l’amalgame entre les déten­teurs d’armes légales et les ter­ror­istes, puisque la Direc­tive a été présen­tée comme la solu­tion con­tre le ter­ror­isme. Mais quand un ter­ror­iste s’est-t-il don­né la peine de deman­der une autori­sa­tion de port d’arme avant d’attaquer ? Et les crim­inels, est-ce qu’ils vont se souci­er d’utiliser une arme illé­gale ? Non, en réal­ité la Direc­tive ne touche que les citoyens hon­nêtes et respectueux de la loi, et ce ne sont pas eux qui com­met­tent des crimes !

 

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter

De plus la Com­mis­sion n’a pas effec­tué d’étude d’impact de la Direc­tive, et n’a donc aucune idée des con­séquences de la loi ! Pour rajouter des griefs, la Com­mis­sion n’a pas arrêté de men­tir, d’exagérer et d’utiliser de la rhé­torique de la peur pour faire pass­er leurs inter­dic­tions.

La Com­mis­sion cherche donc à com­plète­ment inter­dire les armes semi-automa­tiques alors que le Par­lement et le Con­seil sem­blent prêts à accorder quelques excep­tions. Dans tous les cas de scé­nario, mon sport est men­acé et ne sur­vivra pas si la Direc­tive est implé­men­tée. C’est pourquoi je proteste sur Twit­ter (@PiaClerte), mais aus­si en écrivant des arti­cles dans la presse, en ren­con­trant des hommes et femmes poli­tiques locaux et européens et en inter­venant sur place au Par­lement Européen lors de con­férences sur le sujet.

Mon­tage pho­to dif­fusé par Pia pour se moquer des clichés sur le « lob­by des armes » et les tireurs sportifs

 

Quelles sont tes armes préférées ?

En hand­gun, j’utilise un STI 2011, mod­èle Edge 9mm pour la com­péti­tion. En shot­gun, j’ai un Saiga mod­i­fiée par R&R, et en rifle je con­cours avec un AR15 de Mega Arms. Ma dis­ci­pline favorite est le rifle. C’est un plus grand chal­lenge pour une femme de faire du rifle, car l’arme pèse env­i­ron 6 kilos et il faut réus­sir à la tenir pen­dant toute la durée de la com­péti­tion.

Shot­gun semi-automa­tique Saiga mod­i­fiée par R&R

 

Qu’est-ce que ça te fait de con­courir dans une dis­ci­pline que les gens asso­cient générale­ment aux hommes ?

Je n’y ai jamais réfléchi à l’association « sport d’hommes ». Pour moi, le sport m’a telle­ment plu que je n’ai pas hésité, il fal­lait que je devi­enne tireuse sportive. Le monde de l’IPSC est une grande famille où les gens sont très accueil­lants et être débu­tant dans le sport n’est pas un prob­lème. Per­son­ne ne vous regarde de tra­vers. En fait, les débu­tants con­courent avec les médail­lés et les cham­pi­ons aux mêmes con­di­tions. Donc être une femme dans ce sport n’a jamais posé de prob­lème.

Dans quels pays as-tu fait des com­péti­tions ?

Je voy­age partout pour les com­péti­tions, dans les pays nordiques aus­si bien qu’ailleurs en Europe. En 2017, j’ai plan­i­fié des com­péti­tions en France, en Hon­grie, en Slo­vaquie, en Estonie, en Pologne et en Afrique du Sud. Et bien sûr je par­ticipe aux Cham­pi­onnat de Monde d’IPSC Rifle en Russie en juin prochain !

Une femme qui manie des armes à feu imposantes … tu es une excep­tion ou vous êtes nom­breuses ?

Les femmes sont encore en nom­bre inférieur aux hommes dans le sport, mais notre nom­bre aug­mente de façon régulière.

 

Pia Clerté, à la fraîche

 

Les hommes et les femmes sont-il mélangés dans les com­péti­tions ?

Il y a tou­jours un tableau de résul­tats com­plet avec tous les com­péti­teurs dedans, donc tou­jours un gag­nant « over­all ». Cepen­dant, on peut aus­si choisir de con­courir dans une sous-caté­gorie comme par exem­ple « lady » ou « senior » (pour les >50 ans), et donc mul­ti­pli­er ses chances de gag­n­er car ces caté­gories sont en générale plus petites. Les hommes et les femmes con­courent avec les mêmes out­ils, ensem­ble et aux mêmes con­di­tions. C’est donc un sport que l’on peut pra­ti­quer en famille.

 

Tu tires sou­vent en famille ?

J’ai trois enfants âgés de 10, 13 et 15 ans. Les trois vien­nent de temps aux temps s’entraîner avec moi, et les deux plus jeunes font du tir à la cara­bine d’air dans un club 2 fois par semaine.

 

En cas de dan­ger mor­tel, serais-tu prête à te défendre avec une arme ?

Je crois que cha­cun fera ce qu’il faut pour sur­vivre en cas de dan­ger mor­tel. Mais hon­nête­ment, peut-on vrai­ment savoir avant d’avoir été dans cette sit­u­a­tion ?

Pia et son pis­to­let STI 2011 de cal­i­bre 9mm

Quels con­seils don­nerais-tu à nos lec­tri­ces qui souhait­eraient se lancer ?

Prenez con­tact avec un club de tir dès aujourd’hui ! Allez‑y pour un essai, c’est un sport génial, vous ne le regret­terez pas ! Moi j’ai regret­té d’avoir atten­du d’avoir l’âge de 43 ans avant d’avoir com­mencé, j’aurais souhaité com­mencer plus jeune. Mais je suis aus­si la preuve vivante que ce n’est jamais trop tard pour com­mencer un nou­veau sport ! Après seule­ment 2 ans de tir au total, et env­i­ron 6 mois de Rifle, je suis dev­enue la Cham­pi­onne de Suède de Rifle cet été.

Ren­seignez-vous ici : http://www.fftir.org/fr/accueil

 

Un dernier mes­sage pour nos lec­tri­ces ?

J’aimerais que les lec­tri­ces pren­nent quelques instants à réfléchir aux agisse­ments de la Com­mis­sion Européenne dans ce dossier. Même si vous n’êtes pas con­cernées directe­ment par la ques­tion d’armes, met­tez à part la ques­tion de fond et inter­ro­gez-vous. Si la Com­mis­sion est prête à men­tir et à exercer de la pres­sion pour faire pass­er un dossier en force, un dossier où ils ne sont pas don­nés la peine de faire une analyse des con­séquences, le tout sous pré­texte d’intervenir con­tre le ter­ror­isme, alors qu’aucun mesure dans la Direc­tive n’a d’impact sur les armes illé­gales, alors que sont-ils prêts à faire dans une ques­tion qui vous toucherait per­son­nelle­ment ?

Autre article de Solveig Mineo

7 membres du groupe de rap GDZ jugés pour viols collectifs sur mineures

Sept membres du groupe de rap GDZ (« gangsters du zoo »), âgés de...
En savoir plus