Première condamnation pour outrage sexiste : il traite une femme de “sale pute”, il écope de 300 euros d’amende

C’est la toute première fois que la nouvelle loi sur l’outrage sexiste est appliquée. La loi est entrée en vigueur le 3 août et c’est le tribunal d’Evry dans l’Essonne (91) qui ouvre le bal. Un homme d’une trentaine d’années a été condamné à 300 euros d’amende pour avoir traité une femme de “sale pute” dans un bus. L’intervention du chauffeur a permis l’arrestation du délinquant.

Le Parisien relate la scène :

Il est 17 heures jeudi dernier. Installé dans un bus bondé roulant à Draveil, ce trentenaire se retrouve collé à côté d’une jeune femme. Il lui met une « petite fessée ». La victime réagit. Et l’homme renchérit en se dédouanant puis en lui assénant « t’as de gros seins sale p… ».

Face à ce comportement, le chauffeur du bus décide de stopper et de laisser ses portes fermées en attendant la police. L’homme s’en prend alors au conducteur, mais il est finalement interpellé par les fonctionnaires quelques instants plus tard.

Présenté en comparution immédiate, cet homme a été condamné pour l’outrage sexiste, mais aussi à 9 mois de prison, dont 6 avec sursis pour la fessée et les violences sur le chauffeur. Un sursis d’une précédente peine a été révoqué à hauteur de 3 mois. Le trentenaire devra donc effectuer 6 mois derrière les barreaux. Une peine qu’il purge depuis vendredi soir puisqu’un mandat de dépôt a été ordonné par le juge. Il sera aussi inscrit sur le fichier des personnes délinquantes sexuelles (Fijais).

Autre article de Solveig Mineo

Première condamnation pour outrage sexiste : il traite une femme de “sale pute”, il écope de 300 euros d’amende

C’est la toute première fois que la nouvelle loi sur l’outrage sexiste...
En savoir plus