Une journaliste refuse de croire qu’une femme est violée toutes les 7 minutes en France

Lun­di sur le plateau d’iTELE, la jour­nal­iste Hélène Pil­li­chows­ki a refusé de croire les chiffres des vio­ls en France. “Les chiffres sont gon­flés !”


“Les chiffres sont gon­flés” : Une jour­nal­iste… par clos­er

Invitée par Pas­cal Praud aux côtés de Car­o­line de Haas et Jacques Ségala pour débat­tre d’une récente affaire de pro­pos machistes à l’u­ni­ver­sité, Hélène Pili­chows­ki tente mal­adroite­ment de rel­a­tivis­er les vio­lences faites aux femmes : « Il faut bien évidem­ment con­damn­er cet enseignant qui a fait preuve d’une vul­gar­ité absol­u­ment insup­port­able et puis… Mais en même temps se méfi­er du défer­lement médi­a­tique et des réseaux soci­aux qui tout de suite vous dis­ent que toutes les femmes sont vio­lées en France toutes les sec­on­des ou à peu près… Ce qui moi…»

Car­o­line de Haas la reprend et lui cite les chiffres du min­istère de l’in­térieur : une femme vio­lée toute les sept min­utes en moyenne.

Hélène Pili­chows­ki : Oui enfin bon ce qui à mon avis est totale­ment exces­sif bien évidem­ment

Car­o­line de Haas : C’est le min­istère de l’Intérieur…

Pas­cal Praud : Pourquoi vous dites que c’est exces­sif ?

Hélène Pili­chows­ki : Mais parce que les chiffres sont gon­flés !

Car­o­line de Haas : Eh ben deman­dez autour de vous !

Hélène Pili­chows­ki : Je deman­derai.

Car­o­line de Haas : Rien que sur le plateau, là, il y en a au moins une qui a été vic­time de viol…

Hélène Pili­chows­ki : Ah bon ben très bien, peut-être.

 

Car­o­line de Haas : Bah oui ! c’est moi !

La jour­nal­iste con­tin­ue ensuite de s’en­fon­cer en com­para­nt les chiffres des vio­ls à ceux de la pol­lu­tion atmo­sphérique :  “je trou­ve que c’est exces­sif. Comme quand on vous dit qu’il y a des morts par la pol­lu­tion… 40.000 morts par la pol­lu­tion, tous les gens se dis­ent « je vais descen­dre dans la rue et je vais mourir si je respire un peu l’air de Paris », c’est pareil. On exagère les chiffres!”

Autre article de Solveig Mineo

La fin des bikinis dans Miss America : entre néo-puritanisme et marketing hypocrite

Le défilé en biki­ni des can­di­dates de Miss Amer­i­ca, c’est bien­tôt fini....
En savoir plus