Women’s march contre Trump : le hijab, nouvel étendard féministe ?

Women's march à Berlin (CNN)

Près de 500 000 femmes ont défilé à Wash­ing­ton en ce jour d’in­vesti­ture du Prési­dent Don­ald Trump, sous l’im­pul­sion du col­lec­tif We the peo­ple, dont le sym­bole est une femme en hijab aux couleurs du dra­peau améri­cain. Des mil­liers de femmes ont égale­ment man­i­festé leur oppo­si­tion à Trump dans le monde entier : Paris, Lon­dres, Berlin, Stock­holm, Syd­ney, New Dehli… Là aus­si, le hijab appa­raît comme le nou­v­el éten­dard du fémin­isme 2.0.

Le voile devient un sym­bole de résis­tance face à un prési­dent accusé de machisme. Dans toutes ces man­i­fes­ta­tions, sont brandies des pan­car­tes du col­lec­tif We The Peo­ple, dess­inées par Shep­ard Fairey, créa­teur de la célébris­sime affiche“Hope” à l’ef­figie d’Oba­ma. Il s’ag­it d’un por­trait séri­graphié d’une femme voilée, le dra­peau améri­cain faisant office de hijab, avec en bas le slo­gan “Nous, le peu­ple, sommes plus fort que la peur”.

A Wash­ing­ton, des mil­i­tantes ont même organ­isé une séance d’es­sayage de hijabs pour ini­ti­er le pub­lic au “fémin­isme inter­sec­tion­nel” égale­ment appelé “fémin­isme inclusif”.

Même esthé­tique à Berlin…

A Stokholm égale­ment, on bran­dit le hijab comme sym­bole du droit des femmes à dis­pos­er d’elles-mêmes.

 

Autre article de Solveig Mineo

Marlène Schiappa appelle à l’expulsion des délinquants et criminels étrangers misogynes : bonne mesure mais il reste du boulot !

Mar­lène Schi­ap­pa a annon­cé aujour­d’hui que désor­mais, “les hommes con­damnés pour vio­lences...
En savoir plus