“Karma” : Julien Rochedy applaudit le viol et le meurtre d’Elin Krantz en l’accusant à tort de militantisme gauchiste

Le militant conservateur et youtubeur masculiniste Julien Rochedy s’est publiquement réjoui du viol et meurtre d’Elin Krantz, jeune suédoise de 27 ans, par un migrant éthiopien. Le 9 juin 2020, il a posté sur son compte Twitter certifié à 52 000 abonnés un tweet de jubilation face à ce crime : “Karma gauchiste. Elin Krantz était une suédoise de 27 ans très engagée en faveur de l’#immigration et du “multiculturalisme”. Elle a même joué dans ce clip provocateur, “mix it up”. Pourtant, elle a été sauvagement violée, assassinée et démembrée par un #migrant somalien.” Le tweet est agrémenté d’une vidéo du clip en question. En vérité, la jeune femme du clip n’est pas Elin Krantz et Elin Krantz n’était pas une militante gauchiste pro-migrants. Elin Krantz est tout simplement une jeune femme suédoise à la vie banale qui a subi un crime abominable en 2010. Depuis 10 ans, des internautes militants conservateurs diffusent partout sur la toile des photos du corps mutilé d’Elin Krantz, ainsi que des fakes news la faisant passer pour une militante pro-migrants qui aurait “mérité” les crimes commis sur elle par son violeur éthiopien. Certains ont même fait des photomontages en ajoutant un faux panneau “Refugees Welcome” sur la photo de son cadavre. 10 ans après les faits, Julien Rochedy participe avec enthousiasme à ce sordide harcèlement pornographique post-mortem.

Julien Rochedy tient le viol et le meurtre d’Elin Krantz pour un châtiment mérité

Karma gauchiste“, s’est exclamé Julien Rochedy en partageant la fake news sur Elin Krantz. En prononçant ces mots, il approuve sans aucune ambiguité ce crime. Le “karma”, dans le langage courant, c’est le fait que toute action d’une personne a des répercussions sur sa destinée. Sur les réseaux sociaux, quand on commente “karma” à propos d’une histoire ou d’une vidéo, on exprime l’idée que la personne n’a récolté que ce qu’elle méritait. Le “karma gauchiste” évoqué par Rochedy pour commenter le viol et meurtre d’Elin Krantz signifie donc que selon lui, quand une femme milite pour la gauche pro-migrants, le châtiment qu’elle mérite de recevoir est le viol et le meurtre par des migrants.

Capture d’écran du tweet de Julien Rochedy approuvant le viol et meurtre d’Elin Krantz

Les fans de Rochedy postent des centaines de commentaires célébrant le viol et le meurtre d’Elin Krantz

Le message de Rochedy a été reçu 5/5 par ses 52 000 abonnés, qui ont posté par centaines des commentaires célébrant le viol et le meurtre d’Elin Krantz. “Bien fait pour sa gueule“, “Justice immanente“, “excellent“, “bonne nouvelle“, peut-on lire. Certains la traitent de “connasse blonde aux yeux bleus“, d’autres érotisent la situation en évoquant un “karma sutra gauchiste“. On peut aussi lire “Burn the coal, pay the toll“, slogan des trolls fascistes américains qui signifie qu’une femme ayant des rapports avec un noir mérite la mort. Un chrétien traditionnaliste commente : “Elle ne me fait pas pitié, elle a subi toute la répercussion de sa médiocrité, ce n’est pas une grande perte pour la Suède, elle était visiblement dégueulasse et d’un nihilisme profond. Traditionnellement parlant, sa place est en enfer.

Captures d’écran des commentaires sous le tweet de Rochedy approuvant le viol d’Elin Krantz

Les commentaires sont du même tonneau sous le tweet de fake news encadré par Julien Rochedy : “Boomerang”, “purification par le karma”, “bien fait pour sa gueule”, “bon débarras”, “on est toujours puni par où l’on a péché”, “nettoyage”, “elle a eu ce qu’elle mérite”.

Captures d’écran des commentaires sous le tweet de @tprincedelamour diffusant la fake news sur Elin Krantz

Sous les tweets jubilatoires de Julien Rochedy et @tprincedelamour, on trouve également des photomontages mettant en scène le cadavre de la victime (voir plus bas).

La véritable histoire d’Elin Krantz

Quand bien même Elin Krantz aurait été militante de gauche, à aucun moment elle n’a mérité ni les atrocités qu’elle a subies, ni les propos ignobles proférés à son encontre. Mais il importe de rétablir la vérité sur l’histoire d’Elin Krantz afin que chacun puisse mesurer l’étendue de la malveillance des influenceurs et internautes conservateurs qui ont créé la fake news et qui salissent sa mémoire depuis 10 ans.

Pour inciter son public à jouir du viol et du meurtre d’Elin Krantz, Julien Rochedy relaye un tweet mensonger du compte Twitter @Tprincedelamour qui contient une vidéo de clip pro-migrants où se trouve une femme blonde, présentée par le texte de tweet comme étant Elin Krantz. En vérité, la femme que l’on aperçoit dans ce clip n’a rien à voir avec Elin Krantz et s’appelle Michaela Eklund. Le mensonge a été démenti un nombre incalculable de fois mais les trolls conservateurs continuent d’attribuer cette vidéo à Elin Krantz, alors même que les femmes ne se ressemblent même pas.

A gauche, Mikaela Eklund (la femme du clip), à droite, Elin Krantz. La différence est nette.

 

Elin Krantz est une femme suédoise qui a été assassinée le 26 septembre 2010 à Biskopsgården dans le district de Gothenburg en Suède. Elle a été violée et battue à mort par Ephrem Yohannes, migrant éthiopien de 23 ans. Elin Krantz s’est endormie dans le tramway qui devait la ramener chez elle après une sortie en ville. Les caméras de surveillance montrent qu’Ephrem Yoannes l’a suivie et frappée. Le corps d’Elin Krantz a été retrouvé le lendemain dans un état épouvantable. Le criminel a été rapidement identifié et confondu par son ADN. Il a été condamné en 2011 à 16 ans de prison à l’issue desquels il sera exulsé vers son pays d’origine.

Elin Krantz n’était pas spécialement impliquée en politique. Elle n’a jamais participé à aucun clip promigrants. Certains malveillants ont diffusé la fake news selon laquelle Elin Krantz aurait un jour liké sur Facebook une page de soutien aux migrants. Il n’existe pas la moindre preuve de cette accusation, au demeurant ridicule en regard de la gravité des crimes commis sur sa personne.

Ces informations sont vérifiables par une simple recherche Google de quelques minutes, mais Julien Rochedy n’a pas daigné procéder à la moindre vérification car il aimait l’histoire. Il est excité par le scénario fantasmé qu’une jolie jeune femme blonde soit violée et battue à mort par un migrant après avoir milité pour les migrants. Si je faisais de l’evopsy comme Julien Rochedy, je dirais que cette excitation produit en lui un pic hormonal tel que son cerveau ne peut plus fonctionner correctement.

Des raids de célébration du viol et meurtre d’Elin Krantz organisés depuis 10 ans

Depuis 10 ans, Elin Krantz est diffamée par des gens comme Julien Rochedy qui salissent sa mémoire. Il suffit de taper le nom d’Elin Krantz sur Google pour tomber immédiatement sur la photo de son cadavre horriblement mutilé, sur des photomontages à visée politico-humoristique : certains montages montrent son cadavre agrémenté d’un panneau “Refugees Welcome”, d’autres mettent sous forme de “avant-après” une photo d’Elin Krantz juxtaposée à celle de son bourreau, puis une photo de son cadavre, pour insinuer qu’elle aurait joué avec le feu. Nous avons réalisé des captures d’écran des photomontages violents en question postés en réponse au tweet jubilatoire de Julien Rochedy. Nous avons flouté les images. Les captures floutées sont accessibles en cliquant sur le bouton. Attention : les images sont très violentes malgré notre floutage.

Un certain nombre de sites et forums organisent régulièrement des campagnes de célébration du calvaire d’Elin Krantz. En 2018, a ainsi été créé sur le canal “politiquement incorrect” de 4chan un “Mémorial d’Elin Krantz” consistant à rivaliser de haine à son sujet.

Capture d’écran d’une archive de 4chan

On y lit toutes sortes de commentaires de jubilation tels que : “Postez davantage de s*lopes blanches mortes, ça m’excite. Le mieux serait des vidéos où elles se font tuer“, “La seule chose honteuse dans cette histoire, c’est que cette sale p*te violée à mort n’ait pas été tuée par un Suédois défenseur du bon sens, mais par un de ces n*gres débiles qu’elle défendait”.

Le compte Twitter @Tprincedelamour servant de support à Julien Rochedy a déjà diffusé la fake news sur Elin Krantz en 2016, puis l’a rediffusée en 2020. Il s’acharne à la diffamer malgré le fait que plusieurs internautes l’aient apostrophé pour démentir la fake news. Un peu comme s’il se sentait en devoir de déterrer sa mémoire pour la salir à intervalle régulier. Julien Rochedy a lui aussi reçu plusieurs tweets pointant la fake news mais il a continuer à tweeter comme si de rien n’était, sans rectifier son mensonge. Il y a donc mensonge délibéré de leur part.

 

Pourquoi les conservateurs comme Julien Rochedy se masturbent sur des photos de femmes blanches assassinées et des fake news anti femmes blanches

La fake news sur Elin Krantz n’est pas un cas isolé. D’autres viols et meurtres de femmes blanches ont été présentés par des militants conservateurs comme des châtiments mérités. Le site Démocratie Participative, tenu par le militant nationaliste réactionnaire Boris Le Lay a ainsi remercié “la loi éternelle du karma” lorsqu’une jeune Norvégienne a été assassinée en 2018 au Maroc, et l’ont présentée comme une militante pro-migrants sur la base d’éléments fumeux. Notez l’usage commun à Rochedy et Boris Le Lay du mot “karma” pour commenter la mort d’une jeune femme sauvagement assassinée. De même, lorsque Mollie Tibbetts, américaine de 18 ans, a été assassinée en 2018 par un migrant mexicain, l’alt right s’est empressée de répandre toutes sortes de rumeurs sexuelles au sujet de la victime pour présenter le meurtre comme une manifestation de justice immanente. Récemment, le site Fdesouche a détourné les photos de jeunes femmes mobilisées contre le cancer pour forger une fake news anti-femmes blanches.

“Remercions la loi éternelle du karma”, peut-on lire dans la légende de cet article de Démocratie Participative

Une question demeure : pourquoi un tel acharnement des militants conservateurs comme Julien Rochedy à mentir pour salir la mémoire d’une femme suédoise violée et battue à mort par un Ethiopien ? Un premier élément de réponse se trouve dans la tonalité masturbatoire de ces diverses publications et des commentaires qu’ils suscitent de la part de leurs abonnés.

Le post de Julien Rochedy est littéralement pornographique. Il s’agit de contenu à visée masturbatoire. Si vous regardez attentivement la vidéo relayée par Rochedy, vous verrez en bas à droite la mention : “@interracedxxx”. Il s’agit d’un compte Twitter dédié au “porno interracial”. Julien Rochedy utilise la mort d’une jeune femme pour faire de la publicité à un diffuseur de contenus pornographiques interraciaux auprès de ses 52 000 abonnés. Amusant, quand on sait combien le reste du temps, Julien Rochedy pointe la pornographie comme une cause de décadence de l’Occident moderne.

La fanbase de Julien Rochedy aime regarder des vidéos d’hommes noirs pénétrant des femmes blanches pour faire ensuite des tweets étranges exprimant un mélange de jubilation et de dégoût. Il y a chez beaucoup de conservateurs un fétichisme des hommes noirs. Les conservateurs à la Rochedy dépeignent les hommes noirs et arabes en surhommes ultravirils au pénis priapique, toujours partants pour saillir jusqu’à la garde un “Occident féminisé”. Cette rêverie homoérotique s’accompagne d’une haine viscérale de la femme occidentale : ils décrivent les femmes blanches comme des “salopes” coupables d’avoir “émasculé” les bourgeois blancs en s’émancipant par le féminisme, et souhaitent donc que ces femmes soient punies. Dans leurs fantasmes, cette punition vient des hommes migrants noirs et arabes qui leur font subir mille outrages. D’où la fascination glauquissime de la fachosphère pour les détails de viols subis par des femmes blanches, doublée d’un usage intensif des références au “porno interracial”, notamment via le hashtag #Blacked en hommage à Blacked.com, célèbre site pornographique interracial.

De plus, présenter les femmes blanches comme des agentes au service de l’immigration de masse permet aux conservateurs de trouver une formidable excuse à leur lâcheté. Les bourgeois conservateurs chrétiens se lamentent sur l’immigration de masse mais savent qu’au fond, c’est leur classe sociale qui a organisé cette immigration, les grands patrons et l’Eglise ayant joué un rôle de premier plan dans la mise en place de l’immigration extra-européenne de peuplement en Europe. Accuser les femmes leur permet de faire diversion : faire oublier leur propre responsabilité, leur propre lâcheté.

Julien Rochedy a été il y a quelques années le jeune espoir de la droite, lorsqu’il fut directeur du FNJ de 2012 à 2014. Aujourd’hui, il fait des tutos sur Youtube pour apprendre aux puceaux comment tremper leur biscuit et devenir un surhomme nietzschéen en rageant sur les féministes. Rongé par un sentiment d’impuissance, il accuse les femmes occidentales modernes d’avoir volé les coucougnettes des mâles blancs. Ce fantasme lui permet de noyer son sentiment individuel de castration en proclamant la castration générale des hommes blancs. Accuser les femmes blanches le déculpabilise. Il y a quelques années, Julien Rochedy m’avait invitée sur le plateau de TV Liberté pour un faux débat dans lequel j’étais censée servir de caution féminine. J’ai été frappée par le climat de pleurniche christobourge générale. La quasi totalité des interventions de Rochedy et de ses amis consistait à dire que les hommes blancs d’aujourd’hui n’avaient plus de couilles à cause des méchantes féministes qui ne veulent plus qu’on les drague dans la rue. A chaque fois que je contredisais cette vision, qui me paraît être une projection de leur propre impuissance sur un peuple tout entier, Rochedy a été pris de panique et s’est empressé de me retirer la parole pour la redonner à Sylvain Durain, écrivain antiféministe au regard de petit garçon apeuré. Si j’avais su à l’époque que ces jérémiades pousseraient Julien Rochedy à célébrer le viol et le meurtre d’Elin Krantz, je ne me serais pas embarrassée des trésors de diplomatie que j’avais ce soir-là déployés.

Un autre élément de contextualisation idéologique est à mentionner, pour expliquer comment des prétendus défenseurs des peuples d’Europe contre l’immigration en viennent à applaudir au viol et au tabassage à mort d’une femme européenne. J’ai donné un nom à ce phénomène très présent dans tous les milieux bourgeois conservateurs d’Occident : le Syndrôme Dupont de Ligonnès. Il s’agit du profond désir de la bourgeoisie catholique française de faire mourir le peuple français qui l’a détrônée en se détournant de l’Eglise. Nous connaissons tous l’histoire de Xavier Dupont de Ligonnès, qui a assassiné toute sa famille, femme, enfants et chien, puis enterré leurs corps sous la terrasse de la maison familiale, parce qu’il craignait de perdre son prestige de pater familias si sa famille venait à apprendre qu’il avait menti à tout le monde et ruiné la famille. Il a préféré tuer sa famille plutôt que de prendre le risque que sa famille cesse de le regarder comme le chef suprême. De même, la bourgeoisie catholique française se sait mourrante et voit bien qu’elle n’exerce plus de magistère morale sur le peuple français. Ne supportant pas l’idée que le peuple libéré de son emprise lui survive, elle en vient à souhaiter ardemment la mort de ce peuple. D’où une obsession pour “le suicide français”, “la décadence”. D’où également une jubilation lorsque ce peuple qui lui a tourné le dos est “puni” par des immigrés. “Les femmes occidentales ont voulu se libérer de la domination de l’Eglise ? Mon corps mon choix ? Très bien, bien fait pour vous si on vous viole, vous l’avez bien mérité ! Retour de bâton !”

Au fond, les bourgeois conservateurs chrétiens jouissent à l’idée que des femmes blanches soient violées, battues et tuées en punition de leur désobéissance. Ils veulent tellement que ces chose arrivent, qu’ils n’hésitent pas à inventer de toutes pièces des péchés commis par les femmes blanches, pour pouvoir publiquement se réjouir des crimes que ces femmes subissent. Voilà comment Julien Rochedy en est arrivé là.

 

Julien Rochedy ne vaut pas mieux que le profanateur de la tombe d’Ebba Akerlund

L’histoire d’Elin Krantz est à mettre en parallèle avec une autre affaire tragique qui a également eu lieu en Suède. Le 7 avril 2017, une fillette de 11 ans, Ebba Akerlund, a été tuée par le terroriste islamiste Rakhmat Akilov lors de l’attentat au camion-bélier de Stokholm, qui fit cinq morts. Les parents de la fillette ont ensuite subi un terrible harcèlement : la tombe de leur fille a été profanée à plusieurs reprises par un migrant haineux.

En participant aux incessantes campagnes de profanation pornographique de la mémoire d’Elin Krantz, Julien Rochedy ne vaut pas mieux que le profanateur de la tombe d’Ebba Akerlund.

 

More from Solveig Mineo
De la difficulté d’écrire une critique raisonnée de la tribune des 100 femmes
Cela fait plusieurs jours que je transpire pour écrire ma réponse complète...
Read More