“Karma” : Julien Rochedy applaudit le viol et le meurtre d’Elin Krantz en l’accusant à tort de militantisme gauchiste

Le mil­i­tant con­ser­va­teur et youtubeur mas­culin­iste Julien Rochedy s’est publique­ment réjoui du viol et meurtre d’Elin Krantz, jeune sué­doise de 27 ans, par un migrant éthiopi­en. Le 9 juin 2020, il a posté sur son compte Twit­ter cer­ti­fié à 52 000 abon­nés un tweet de jubi­la­tion face à ce crime : “Kar­ma gauchiste. Elin Krantz était une sué­doise de 27 ans très engagée en faveur de l’#immigration et du “mul­ti­cul­tur­al­isme”. Elle a même joué dans ce clip provo­ca­teur, “mix it up”. Pour­tant, elle a été sauvage­ment vio­lée, assas­s­inée et démem­brée par un #migrant soma­lien.” Le tweet est agré­men­té d’une vidéo du clip en ques­tion. En vérité, la jeune femme du clip n’est pas Elin Krantz et Elin Krantz n’é­tait pas une mil­i­tante gauchiste pro-migrants. Elin Krantz est tout sim­ple­ment une jeune femme sué­doise à la vie banale qui a subi un crime abom­inable en 2010. Depuis 10 ans, des inter­nautes mil­i­tants con­ser­va­teurs dif­fusent partout sur la toile des pho­tos du corps mutilé d’Elin Krantz, ain­si que des fakes news la faisant pass­er pour une mil­i­tante pro-migrants qui aurait “mérité” les crimes com­mis sur elle par son vio­leur éthiopi­en. Cer­tains ont même fait des pho­tomon­tages en ajoutant un faux pan­neau “Refugees Wel­come” sur la pho­to de son cadavre. 10 ans après les faits, Julien Rochedy par­ticipe avec ent­hou­si­asme à ce sor­dide har­cèle­ment pornographique post-mortem.

Julien Rochedy tient le viol et le meurtre d’Elin Krantz pour un châtiment mérité

Kar­ma gauchiste”, s’est exclamé Julien Rochedy en partageant la fake news sur Elin Krantz. En prononçant ces mots, il approu­ve sans aucune ambi­gu­i­té ce crime. Le “kar­ma”, dans le lan­gage courant, c’est le fait que toute action d’une per­son­ne a des réper­cus­sions sur sa des­tinée. Sur les réseaux soci­aux, quand on com­mente “kar­ma” à pro­pos d’une his­toire ou d’une vidéo, on exprime l’idée que la per­son­ne n’a récolté que ce qu’elle méri­tait. Le “kar­ma gauchiste” évo­qué par Rochedy pour com­menter le viol et meurtre d’Elin Krantz sig­ni­fie donc que selon lui, quand une femme milite pour la gauche pro-migrants, le châ­ti­ment qu’elle mérite de recevoir est le viol et le meurtre par des migrants.

Cap­ture d’écran du tweet de Julien Rochedy approu­vant le viol et meurtre d’Elin Krantz

Les fans de Rochedy postent des centaines de commentaires célébrant le viol et le meurtre d’Elin Krantz

Le mes­sage de Rochedy a été reçu 5/5 par ses 52 000 abon­nés, qui ont posté par cen­taines des com­men­taires célébrant le viol et le meurtre d’Elin Krantz. “Bien fait pour sa gueule”, “Jus­tice imma­nente”, “excel­lent”, “bonne nou­velle”, peut-on lire. Cer­tains la trait­ent de “con­nasse blonde aux yeux bleus”, d’autres éro­tisent la sit­u­a­tion en évo­quant un “kar­ma sutra gauchiste”. On peut aus­si lire “Burn the coal, pay the toll”, slo­gan des trolls fas­cistes améri­cains qui sig­ni­fie qu’une femme ayant des rap­ports avec un noir mérite la mort. Un chré­tien tra­di­tion­nal­iste com­mente : “Elle ne me fait pas pitié, elle a subi toute la réper­cus­sion de sa médi­ocrité, ce n’est pas une grande perte pour la Suède, elle était vis­i­ble­ment dégueu­lasse et d’un nihilisme pro­fond. Tra­di­tion­nelle­ment par­lant, sa place est en enfer.

Cap­tures d’écran des com­men­taires sous le tweet de Rochedy approu­vant le viol d’Elin Krantz

Les com­men­taires sont du même ton­neau sous le tweet de fake news encadré par Julien Rochedy : “Boomerang”, “purifi­ca­tion par le kar­ma”, “bien fait pour sa gueule”, “bon débar­ras”, “on est tou­jours puni par où l’on a péché”, “net­toy­age”, “elle a eu ce qu’elle mérite”.

Cap­tures d’écran des com­men­taires sous le tweet de @tprincedelamour dif­fu­sant la fake news sur Elin Krantz

Sous les tweets jubi­la­toires de Julien Rochedy et @tprincedelamour, on trou­ve égale­ment des pho­tomon­tages met­tant en scène le cadavre de la vic­time (voir plus bas).

La véritable histoire d’Elin Krantz

Quand bien même Elin Krantz aurait été mil­i­tante de gauche, à aucun moment elle n’a mérité ni les atroc­ités qu’elle a subies, ni les pro­pos igno­bles proférés à son encon­tre. Mais il importe de rétablir la vérité sur l’his­toire d’Elin Krantz afin que cha­cun puisse mesur­er l’é­ten­due de la malveil­lance des influ­enceurs et inter­nautes con­ser­va­teurs qui ont créé la fake news et qui salis­sent sa mémoire depuis 10 ans.

Pour inciter son pub­lic à jouir du viol et du meurtre d’Elin Krantz, Julien Rochedy relaye un tweet men­songer du compte Twit­ter @Tprincedelamour qui con­tient une vidéo de clip pro-migrants où se trou­ve une femme blonde, présen­tée par le texte de tweet comme étant Elin Krantz. En vérité, la femme que l’on aperçoit dans ce clip n’a rien à voir avec Elin Krantz et s’ap­pelle Michaela Eklund. Le men­songe a été démen­ti un nom­bre incal­cu­la­ble de fois mais les trolls con­ser­va­teurs con­tin­u­ent d’at­tribuer cette vidéo à Elin Krantz, alors même que les femmes ne se ressem­blent même pas.

A gauche, Mikaela Eklund (la femme du clip), à droite, Elin Krantz. La dif­férence est nette.

 

Elin Krantz est une femme sué­doise qui a été assas­s­inée le 26 sep­tem­bre 2010 à Biskops­går­den dans le dis­trict de Gothen­burg en Suède. Elle a été vio­lée et battue à mort par Ephrem Yohannes, migrant éthiopi­en de 23 ans. Elin Krantz s’est endormie dans le tramway qui devait la ramen­er chez elle après une sor­tie en ville. Les caméras de sur­veil­lance mon­trent qu’Ephrem Yoannes l’a suiv­ie et frap­pée. Le corps d’Elin Krantz a été retrou­vé le lende­main dans un état épou­vantable. Le crim­inel a été rapi­de­ment iden­ti­fié et con­fon­du par son ADN. Il a été con­damné en 2011 à 16 ans de prison à l’is­sue desquels il sera exul­sé vers son pays d’o­rig­ine.

Elin Krantz n’é­tait pas spé­ciale­ment impliquée en poli­tique. Elle n’a jamais par­ticipé à aucun clip promi­grants. Cer­tains malveil­lants ont dif­fusé la fake news selon laque­lle Elin Krantz aurait un jour liké sur Face­book une page de sou­tien aux migrants. Il n’ex­iste pas la moin­dre preuve de cette accu­sa­tion, au demeu­rant ridicule en regard de la grav­ité des crimes com­mis sur sa per­son­ne.

Ces infor­ma­tions sont véri­fi­ables par une sim­ple recherche Google de quelques min­utes, mais Julien Rochedy n’a pas daigné procéder à la moin­dre véri­fi­ca­tion car il aimait l’his­toire. Il est excité par le scé­nario fan­tas­mé qu’une jolie jeune femme blonde soit vio­lée et battue à mort par un migrant après avoir mil­ité pour les migrants. Si je fai­sais de l’evop­sy comme Julien Rochedy, je dirais que cette exci­ta­tion pro­duit en lui un pic hor­mon­al tel que son cerveau ne peut plus fonc­tion­ner cor­recte­ment.

Des raids de célébration du viol et meurtre d’Elin Krantz organisés depuis 10 ans

Depuis 10 ans, Elin Krantz est dif­famée par des gens comme Julien Rochedy qui salis­sent sa mémoire. Il suf­fit de taper le nom d’Elin Krantz sur Google pour tomber immé­di­ate­ment sur la pho­to de son cadavre hor­ri­ble­ment mutilé, sur des pho­tomon­tages à visée politi­co-humoris­tique : cer­tains mon­tages mon­trent son cadavre agré­men­té d’un pan­neau “Refugees Wel­come”, d’autres met­tent sous forme de “avant-après” une pho­to d’Elin Krantz jux­ta­posée à celle de son bour­reau, puis une pho­to de son cadavre, pour insin­uer qu’elle aurait joué avec le feu. Nous avons réal­isé des cap­tures d’écran des pho­tomon­tages vio­lents en ques­tion postés en réponse au tweet jubi­la­toire de Julien Rochedy. Nous avons flouté les images. Les cap­tures floutées sont acces­si­bles en cli­quant sur le bou­ton. Atten­tion : les images sont très vio­lentes mal­gré notre floutage.

Un cer­tain nom­bre de sites et forums organ­isent régulière­ment des cam­pagnes de célébra­tion du cal­vaire d’Elin Krantz. En 2018, a ain­si été créé sur le canal “poli­tique­ment incor­rect” de 4chan un “Mémo­r­i­al d’Elin Krantz” con­sis­tant à rivalis­er de haine à son sujet.

Cap­ture d’écran d’une archive de 4chan

On y lit toutes sortes de com­men­taires de jubi­la­tion tels que : “Postez davan­tage de s*lopes blanch­es mortes, ça m’ex­cite. Le mieux serait des vidéos où elles se font tuer”, “La seule chose hon­teuse dans cette his­toire, c’est que cette sale p*te vio­lée à mort n’ait pas été tuée par un Sué­dois défenseur du bon sens, mais par un de ces n*gres débiles qu’elle défendait”.

Le compte Twit­ter @Tprincedelamour ser­vant de sup­port à Julien Rochedy a déjà dif­fusé la fake news sur Elin Krantz en 2016, puis l’a red­if­fusée en 2020. Il s’acharne à la dif­famer mal­gré le fait que plusieurs inter­nautes l’aient apos­trophé pour démen­tir la fake news. Un peu comme s’il se sen­tait en devoir de déter­rer sa mémoire pour la salir à inter­valle réguli­er. Julien Rochedy a lui aus­si reçu plusieurs tweets pointant la fake news mais il a con­tin­uer à tweet­er comme si de rien n’é­tait, sans rec­ti­fi­er son men­songe. Il y a donc men­songe délibéré de leur part.

 

Pourquoi les conservateurs comme Julien Rochedy se masturbent sur des photos de femmes blanches assassinées et des fake news anti femmes blanches

La fake news sur Elin Krantz n’est pas un cas isolé. D’autres vio­ls et meurtres de femmes blanch­es ont été présen­tés par des mil­i­tants con­ser­va­teurs comme des châ­ti­ments mérités. Le site Démoc­ra­tie Par­tic­i­pa­tive, tenu par le mil­i­tant nation­al­iste réac­tion­naire Boris Le Lay a ain­si remer­cié “la loi éter­nelle du kar­ma” lorsqu’une jeune Norvégi­en­ne a été assas­s­inée en 2018 au Maroc, et l’ont présen­tée comme une mil­i­tante pro-migrants sur la base d’élé­ments fumeux. Notez l’usage com­mun à Rochedy et Boris Le Lay du mot “kar­ma” pour com­menter la mort d’une jeune femme sauvage­ment assas­s­inée. De même, lorsque Mol­lie Tib­betts, améri­caine de 18 ans, a été assas­s­inée en 2018 par un migrant mex­i­cain, l’alt right s’est empressée de répan­dre toutes sortes de rumeurs sex­uelles au sujet de la vic­time pour présen­ter le meurtre comme une man­i­fes­ta­tion de jus­tice imma­nente. Récem­ment, le site Fdes­ouche a détourné les pho­tos de jeunes femmes mobil­isées con­tre le can­cer pour forg­er une fake news anti-femmes blanch­es.

“Remer­cions la loi éter­nelle du kar­ma”, peut-on lire dans la légende de cet arti­cle de Démoc­ra­tie Par­tic­i­pa­tive

Une ques­tion demeure : pourquoi un tel acharne­ment des mil­i­tants con­ser­va­teurs comme Julien Rochedy à men­tir pour salir la mémoire d’une femme sué­doise vio­lée et battue à mort par un Ethiopi­en ? Un pre­mier élé­ment de réponse se trou­ve dans la tonal­ité mas­tur­ba­toire de ces divers­es pub­li­ca­tions et des com­men­taires qu’ils sus­ci­tent de la part de leurs abon­nés.

Le post de Julien Rochedy est lit­térale­ment pornographique. Il s’ag­it de con­tenu à visée mas­tur­ba­toire. Si vous regardez atten­tive­ment la vidéo relayée par Rochedy, vous ver­rez en bas à droite la men­tion : “@interracedxxx”. Il s’ag­it d’un compte Twit­ter dédié au “porno inter­ra­cial”. Julien Rochedy utilise la mort d’une jeune femme pour faire de la pub­lic­ité à un dif­fuseur de con­tenus pornographiques inter­ra­ci­aux auprès de ses 52 000 abon­nés. Amu­sant, quand on sait com­bi­en le reste du temps, Julien Rochedy pointe la pornogra­phie comme une cause de déca­dence de l’Oc­ci­dent mod­erne.

La fan­base de Julien Rochedy aime regarder des vidéos d’hommes noirs péné­trant des femmes blanch­es pour faire ensuite des tweets étranges exp­ri­mant un mélange de jubi­la­tion et de dégoût. Il y a chez beau­coup de con­ser­va­teurs un fétichisme des hommes noirs. Les con­ser­va­teurs à la Rochedy dépeignent les hommes noirs et arabes en surhommes ultra­vir­ils au pénis pri­apique, tou­jours par­tants pour sail­lir jusqu’à la garde un “Occi­dent fémin­isé”. Cette rêver­ie homoéro­tique s’ac­com­pa­gne d’une haine vis­cérale de la femme occi­den­tale : ils décrivent les femmes blanch­es comme des “salopes” coupables d’avoir “émas­culé” les bour­geois blancs en s’é­man­ci­pant par le fémin­isme, et souhait­ent donc que ces femmes soient punies. Dans leurs fan­tasmes, cette puni­tion vient des hommes migrants noirs et arabes qui leur font subir mille out­rages. D’où la fas­ci­na­tion glauquis­sime de la fachos­phère pour les détails de vio­ls subis par des femmes blanch­es, dou­blée d’un usage inten­sif des références au “porno inter­ra­cial”, notam­ment via le hash­tag #Blacked en hom­mage à Blacked.com, célèbre site pornographique inter­ra­cial.

De plus, présen­ter les femmes blanch­es comme des agentes au ser­vice de l’im­mi­gra­tion de masse per­met aux con­ser­va­teurs de trou­ver une for­mi­da­ble excuse à leur lâcheté. Les bour­geois con­ser­va­teurs chré­tiens se lamentent sur l’im­mi­gra­tion de masse mais savent qu’au fond, c’est leur classe sociale qui a organ­isé cette immi­gra­tion, les grands patrons et l’Eglise ayant joué un rôle de pre­mier plan dans la mise en place de l’im­mi­gra­tion extra-européenne de peu­ple­ment en Europe. Accuser les femmes leur per­met de faire diver­sion : faire oubli­er leur pro­pre respon­s­abil­ité, leur pro­pre lâcheté.

Julien Rochedy a été il y a quelques années le jeune espoir de la droite, lorsqu’il fut directeur du FNJ de 2012 à 2014. Aujour­d’hui, il fait des tutos sur Youtube pour appren­dre aux puceaux com­ment trem­per leur bis­cuit et devenir un surhomme niet­zschéen en rageant sur les fémin­istes. Rongé par un sen­ti­ment d’im­puis­sance, il accuse les femmes occi­den­tales mod­ernes d’avoir volé les coucougnettes des mâles blancs. Ce fan­tasme lui per­met de noy­er son sen­ti­ment indi­vidu­el de cas­tra­tion en procla­mant la cas­tra­tion générale des hommes blancs. Accuser les femmes blanch­es le décul­pa­bilise. Il y a quelques années, Julien Rochedy m’avait invitée sur le plateau de TV Lib­erté pour un faux débat dans lequel j’é­tais cen­sée servir de cau­tion fémi­nine. J’ai été frap­pée par le cli­mat de pleur­niche chris­to­bourge générale. La qua­si total­ité des inter­ven­tions de Rochedy et de ses amis con­sis­tait à dire que les hommes blancs d’au­jour­d’hui n’avaient plus de couilles à cause des méchantes fémin­istes qui ne veu­lent plus qu’on les drague dans la rue. A chaque fois que je con­tre­di­s­ais cette vision, qui me paraît être une pro­jec­tion de leur pro­pre impuis­sance sur un peu­ple tout entier, Rochedy a été pris de panique et s’est empressé de me retir­er la parole pour la redonner à Syl­vain Durain, écrivain antifémin­iste au regard de petit garçon apeuré. Si j’avais su à l’époque que ces jérémi­ades pousseraient Julien Rochedy à célébr­er le viol et le meurtre d’Elin Krantz, je ne me serais pas embar­rassée des tré­sors de diplo­matie que j’avais ce soir-là déployés.

Un autre élé­ment de con­tex­tu­al­i­sa­tion idéologique est à men­tion­ner, pour expli­quer com­ment des pré­ten­dus défenseurs des peu­ples d’Eu­rope con­tre l’im­mi­gra­tion en vien­nent à applaudir au viol et au tabas­sage à mort d’une femme européenne. J’ai don­né un nom à ce phénomène très présent dans tous les milieux bour­geois con­ser­va­teurs d’Oc­ci­dent : le Syn­drôme Dupont de Ligonnès. Il s’ag­it du pro­fond désir de la bour­geoisie catholique française de faire mourir le peu­ple français qui l’a détrônée en se détour­nant de l’Eglise. Nous con­nais­sons tous l’his­toire de Xavier Dupont de Ligonnès, qui a assas­s­iné toute sa famille, femme, enfants et chien, puis enter­ré leurs corps sous la ter­rasse de la mai­son famil­iale, parce qu’il craig­nait de per­dre son pres­tige de pater famil­ias si sa famille venait à appren­dre qu’il avait men­ti à tout le monde et ruiné la famille. Il a préféré tuer sa famille plutôt que de pren­dre le risque que sa famille cesse de le regarder comme le chef suprême. De même, la bour­geoisie catholique française se sait mour­rante et voit bien qu’elle n’ex­erce plus de mag­istère morale sur le peu­ple français. Ne sup­por­t­ant pas l’idée que le peu­ple libéré de son emprise lui sur­vive, elle en vient à souhaiter ardem­ment la mort de ce peu­ple. D’où une obses­sion pour “le sui­cide français”, “la déca­dence”. D’où égale­ment une jubi­la­tion lorsque ce peu­ple qui lui a tourné le dos est “puni” par des immi­grés. “Les femmes occi­den­tales ont voulu se libér­er de la dom­i­na­tion de l’Eglise ? Mon corps mon choix ? Très bien, bien fait pour vous si on vous vio­le, vous l’avez bien mérité ! Retour de bâton !”

Au fond, les bour­geois con­ser­va­teurs chré­tiens jouis­sent à l’idée que des femmes blanch­es soient vio­lées, battues et tuées en puni­tion de leur désobéis­sance. Ils veu­lent telle­ment que ces chose arrivent, qu’ils n’hési­tent pas à inven­ter de toutes pièces des péchés com­mis par les femmes blanch­es, pour pou­voir publique­ment se réjouir des crimes que ces femmes subis­sent. Voilà com­ment Julien Rochedy en est arrivé là.

 

Julien Rochedy ne vaut pas mieux que le profanateur de la tombe d’Ebba Akerlund

L’his­toire d’Elin Krantz est à met­tre en par­al­lèle avec une autre affaire trag­ique qui a égale­ment eu lieu en Suède. Le 7 avril 2017, une fil­lette de 11 ans, Ebba Aker­lund, a été tuée par le ter­ror­iste islamiste Rakhmat Akilov lors de l’at­ten­tat au camion-béli­er de Stokholm, qui fit cinq morts. Les par­ents de la fil­lette ont ensuite subi un ter­ri­ble har­cèle­ment : la tombe de leur fille a été pro­fanée à plusieurs repris­es par un migrant haineux.

En par­tic­i­pant aux inces­santes cam­pagnes de pro­fa­na­tion pornographique de la mémoire d’Elin Krantz, Julien Rochedy ne vaut pas mieux que le pro­fana­teur de la tombe d’Eb­ba Aker­lund.

 

Autre article de Solveig Mineo

Epilation des sourcils interdite dans des instituts de beauté de Saint-Denis

A Saint-Denis (93), cer­tains insti­tuts de beauté refusent d’épil­er les sour­cils de...
En savoir plus